Visitez la boutique Wifi-highpower.com, votre revendeur officiel Alfa Network: du matériel Wifi sélectionné, cartes Wifi USB Awus036h et Awus036nhv, antennes omnis, yagis, panel, amplis wifi, accessoires...

Pirater les claviers, c’est désormais possible

Deux étudiants de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), Martin Vuagnoux et Sylvain Pasini, peuvent savoir ce que vous tapez sur votre clavier.

Ils ont testé une dizaine de claviers (dont des claviers d’ordinateurs portables), en connectique USB ou PS/2 (donc en filaire !). Grâce aux émissions électromagnétiques qu’elles produisent, les claviers sont vulnérables aux attaques et donc susceptibles d’être piratées sans fil.

Une attaque sur 20 mètres a permis de recenser les touches tapées, avec de l’équipement peu coûteux que tout un chacun peut se procurer.

On imagine aisément les problèmes de sécurité que cela peut engendrer pour les distributeurs de billets, les parcs informatiques des grandes entreprises, …

Alors, intox ou vraie information inquiétante ? Il faudra attendre plus de précisions sur leur méthode révolutionnaire (publiée dans une revue technique prochainement) …

via BBC

Catégorie : Sécurité

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (Pas encore d'évaluation)
Loading...

Visitez la boutique Wifi-highpower.com, votre revendeur officiel Alfa Network: du matériel Wifi sélectionné, cartes Wifi USB Awus036h et Awus036nhv, antennes omnis, yagis, panel, amplis wifi, accessoires...

4 commentaires sur “Pirater les claviers, c’est désormais possible”

  1. bobT, le 21 octobre 2008 à 17:59 a dit:

    Cela fait presque 40 ans que les premières « interceptions » de ce type ont était effectuer par la NSA.
    Le projet nommé TEMPEST ne se limite pas a savoir ce que vous tapez mais également ce qui s’affiche a l’écran grâce au rayonnement électromagnétique émanent du cable de celui ci et ceux jusqu’à une distant d’au moins 100 mètre avec des outils datant des années 80….
    j’imagine même pas ce que c doit donné de nos jour, on le saura dans 25 ans….
    C’est pas de la théorie du complot mais un projet bien reel et totalement assumé par ses utilisateurs qui je vous l’accorde on plus de moyen que ‘es petits suisses en question.

    bob


  2. Facile il y a 40 ans, cette interception devient bien plus difficile avec la multiplication des appareils à claviers. Soit le filtrage est extrêmement efficace, soit ce n’est pas réel car aucune autre saisie n’est apparue pendant ce même temps. Il devait bien y avoir une autre personne dans les locaux utilisant son clavier également.


  3. bobT, le 23 octobre 2008 à 15:31 a dit:

    « Facile il y a 40 ans, cette interception devient bien plus difficile avec la multiplication des appareils à claviers »

    Oulala, je sais pas si tu te rend compte de ce que tu dit mais en 40 ans les méthodologies de traitement du signal et de discrimination de sources rayonnantes n’ont plus rien mais vraiment rien a voir !
    Alors soit, il y avait moins de sources, moins de blindage et plus de puissance émisses mais les progrès réalisé sont incommensurablement plus grand et peuvent très largement pallier a ce genre de soucis et bien d’autres…

    De plus tout produits importés au Etats Unis est soumis a une validation de la FCC qui enregistre et met disposition aux agences sa signature électromagnétique ce qui permet une identification tres fine des sources même multiples et redondantes.

    sachant que les progrès réalisé dont je parle sont ceux disponible sur le marché « grand publique » on peut ce dire que coté gouvernementale ça doit être bien plus poussé.

    My 0.2€


  4. Gourmet, le 29 octobre 2008 à 14:55 a dit:

    Oui, effectivement ce n’est pas nouveau.
    L’information intéressante ici est le matériel permettant de réaliser l’écoute est à la portée de M. Tout le monde et pas seulement à celle des officines spécialisées (qui en ont fait un métier depuis la guerre froide).
    C’est comme l’histoire de la puce MiFare Classic. Cela traînait depuis plusieurs années et l’année dernière il y effectivement été montré que ça ne coûtait pas cher de dupliquer une telle puce RFID.
    Même chose encore pour les empreintes digitales : les grandes agences de renseignement savaient les dupliquer depuis les années 80 mais cela a été montré publiquement en 2005 par un chercheur japonais.
    Tout le monde sait que l’on est capable d’aller sur la Lune mais tout le monde sait également que ce n’est pas à la portée de tous : ça limite les bouchons sur l’axe Terre-Lune.
    A partir du moment où tout le monde est en mesure de réaliser quelque chose le risque est plus grand.
    db


Publier un commentaire


Un commentaire contenant des liens sera validé par l'administrateur avant toute publication.

*