Visitez la boutique Wifi-highpower.com, votre revendeur officiel Alfa Network: du matériel Wifi sélectionné, cartes Wifi USB Awus036h et Awus036nhv, antennes omnis, yagis, panel, amplis wifi, accessoires...

Le Wi-Fi dangereux pour la santé ?

Le Criirem (Centre de recherche et d’information indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques), association qui s’intéresse aux effets des ondes électromagnétiques sur le vivant, pense que les téléphones bi-mode GSM/Wi-Fi doivent être utilisés modérément. Les freephones, unik, twin et autres téléphones VoIP seraient-ils dangereux pour notre santé ?

Les études faites jusqu’à présent ne permettent pas de connaître les effets à long terme. Mais est-il sérieux de comparer le GSM à plusieurs watts et le Wi-Fi à quelques milliwatts ? De plus, les stations de diffusion de radio et de télévision fonctionnent depuis au moins 50 ans sans qu’on ait constaté d’effets indésirables sur la santé.

Rafraîchissons-nous la mémoire. Voici quelques données sur les puissances d’émission de certains appareils :

  • un relais de télévision: 1000 Watts
  • un émetteur de radio FM: 1000 Watts
  • un satellite: 1000 Watts
  • un four à micro-ondes: 1000 Watts
  • un émetteur WiMAX : 200 à 1000 Watts
  • un relais de téléphone portable GSM: 100 Watts
  • un récepteur WiMax: 20 Watts
  • un téléphone portable GSM: 2 Watts
  • un appareil Wi-Fi: 0,1 Watt

L’argument que les ondes du Wi-Fi utilisent la même fréquence que les micro-ondes n’indique rien d’effrayant. Le micro-onde a une puissance 10 000 fois supérieure à un réseau Wi-Fi ! De plus, le micro-onde est une véritable cage de faraday, empêchant les ondes de s’échapper de l’intérieur.

Le Supélec avait publié en décembre 2006 une étude sur les champs électromagnétiques générés par l’équipement Wi-Fi dans la bande 2,4 GHz en indiquant que les limites sont loins d’être atteints.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) indique que l’exposition prolongée aux ondes peu puissantes du Wi-Fi ne présente aucun risque de santé. L’OMS a publié un aide-mémoire sur les risques liés à l’exposition aux ondes générées par les stations de base et les technologies sans fil.

Le Journal of Health Physics a effectué 356 mesures dans plus de 55 sites à travers 4 pays (France, Etats-Unis, Allemagne, Suède). Dans tous les cas, les niveaux de signal Wi-Fi détectés sont bien en déça des valeurs limites d’exposition internationales (IEEE C95.1-2005 et ICNIRP) et bien loin des autres champs électromagnétiques présents dans le même environnement.

La Fondation Santé et Radiofréquences organise ses 1ères rencontres scientifiques en octobre pour faire le point sur les connaissances actuelles, sur les dernières avancées de la recherche et leurs implications pour la société.

L’AFSSET (Agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail) propose une foire aux questions concernant les ondes électromagnétiques sur son site.

L’Union Européenne finance un programme scientifique se déroulant sur 4 ans (2004 à 2008) afin de connaître les effets de l’exposition aux ondes électromagnétiques.

Le programme Panorama de la BBC diffusé le 21 mai 2007 démontrait les dangers du Wi-Fi sur la santé. Le débat a fait grand bruit outre-manche où plusieurs écoles ont démonté leurs stations Wi-Fi. Les résultats biaisés et faussés présentés par le documentaire sensationnel ont été depuis dénoncés par la communauté scientifique.

L’Agence de protection de la santé au Royaume-Uni indique qu’une personne assise à proximité d’un hotspot Wi-Fi pendant un an reçoit la même dose d’ondes qu’une personne qui utilise son téléphone portable pendant 20 mn.

Comme l’explique l’OMS, « compte tenu des très faibles niveaux d’exposition et des résultats des travaux de recherche obtenus à ce jour, il n’existe aucun élément scientifique probant confirmant d’éventuels effets nocifs des stations de base et des réseaux sans fil pour la santé ».

Catégorie : Santé

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles (8 votes, average: 4,38 out of 5)
Loading...

Visitez la boutique Wifi-highpower.com, votre revendeur officiel Alfa Network: du matériel Wifi sélectionné, cartes Wifi USB Awus036h et Awus036nhv, antennes omnis, yagis, panel, amplis wifi, accessoires...

54 commentaires sur “Le Wi-Fi dangereux pour la santé ?”

  1. olivier, le 3 juillet 2007 à 17:34 a dit:

    Si un réseau wifi transporte des virus, là c’est certain que c’est dangereux pour nos poumons.

    J’avais un peu peur après avoir poussé la puissance de mon routeur avec un firmware dd-wrt, mais me voilà rassuré, mon signal de 251 mW (illégal 🙂 ) est un peu ridicule face au GSM.


  2. Thibaut, le 3 juillet 2007 à 17:50 a dit:

    Merci Thomas. Nous avons bien besoin de fait comme ceux-ci en ces temps des desinformations negatives.
    Je pense que le plus simple à retenir est que "une personne assise à proximité d’un hotspot Wi-Fi pendant un an reçoit la même dose d’ondes qu’une personne qui utilise son téléphone portable pendant 20 mn."


  3. Prof. Tournesol, le 4 juillet 2007 à 11:31 a dit:

    Bon, oui… il y a la longueur d’onde qui est importante (pas les même effets sur les cellules).

    Et il ne faut aussi pas oublier le phénomène de résonance (comme avec toutes les ondes). On peut être sur des fréquences assez proches, mais on est sur une fréquence de résonance, l’effet peut être beaucoup beaucoup plus important (que ça soit volontaire où non).

    La totalité des ondes est soit réfléchie, soit (re)transmise ou soit absorbée.

    Et il y a aussi et surtout la distance (le carré de la distance). Se coller un mobile GSM sur l’oreille… je crois que c’est de loin le pire. La tête se prend un maximum de rayonnement. Il faut que la puissance soit diminué pour pas que ça soit dangereux à cette si petite distance.


  4. terminus, le 4 juillet 2007 à 16:42 a dit:

    Les amis, je suis installateur radio WIFI, et dans notre bureau il arrive que nous en alumions 20 en meme temps, et je vous assure qu’en moins d’une demi heure le mal de crane devient insupportable.
    Cisco connait le probleme et a dans ses noveaux firmwaecoupé par defaut l’emission radio !!! un signe NON,
    Le wifi, 2,4ghz, vibration de l’eau 2,5ghz…. le risque existe,
    je suis installateur pour un grd groupe de distribution, depuis un an, sans que les salariés le sachent (encore moins les clients), les salariés a proximité de points d’accés se sentent mal,ont mal a la tete. Pour moi c’est une preuve evidente des risques.
    de plus les etudes sont toutes payés par des entreprises ayant des interets dans le dvlpt radio !!!


  5. Prof. Tournesol, le 4 juillet 2007 à 21:50 a dit:

    Et puis, ce n’est pas parce que les mobiles GSM font pire… qu’on doivent faire pareil (avec le Wifi). Plus d’appareils mais de puissance beaucoup faibles. Et éteindre les appareils Wifi, dès qu’ils ne servent plus (et en plus ça fait de l’électricité en moins à générer).


  6. Richard, le 5 juillet 2007 à 0:34 a dit:

    Blabla et blabla et revoila les pseudo scientifique qui disent que disent que le Wifi est dangereux.

    Juste pour info, il existe également les effets placébo : J’en fais moi meme l’experience, un ami se plaignai de l’AP qui était a 1m qui emettait à 250mW (maux de tete).

    Sans lui dire, j’ai coupé le wifi, uniquement le wifi, pas le routeur.

    Une heure après, après de nombreuses plainte de sa part, je débranche l’AP, tout de suite il se sentai mieux…..

    terminus => C’est pas pasque tu allumes 20 ap en même temps, que la puissance total dans ta piece du au Wifi est multiplié par 20 !!!! Tu veux une preuve ? deux personnes parlent en meme tps, et au meme ton dans une piece. Le volume sonore n’est pas le double que si une seule parlait ….. Heureusement, sinon nos oreilles suporterais pas. Ni nos yeux si on s’amusait a additionner plusieurs sources lumineuses (c’est aussi des ondes ;)).

    Si Cisco modifie leurs firmware, c’est ptete et surtout pour limiter les interferances !!

    Aller, dernier autre truc. Pour chauffer 1L de flotte à 45° par un micro-onde, à 1000W,il me faut au moins 30 secondes !!!!
    Le wifi c’est 10 000 fois plus puissant, donc cela voudrais dire qu’il faudrait : 83H !!!! Et cela si et uniquement si la chaleur (et donc l’energie) mis dans l’eau pour la chauffer ne se dissipe pas entre temps ….

    Enfin, l’OMS n’a aucun interet de fausser les résultats.
    Journal of Health Physics : A plus interet a dire que c’est dangereux (plus sensas, donc plus de sous et de réputation)….


  7. Pour modérer un peu, il faut égalemetn garder à l’esprit que la puissance d’émission de la majorité des systèmes télécoms (WiMax, GSM) disposent d’une adaptation automatique de la puissance.
    Ce que ne fait pas Wi-Fi qui pousse tout le temps à la même puissance. Il ne faut donc pas comparer à 2W du GSM qui n’a lieu que dans le pire des cas et pas tout le temps.

    Bonne journée, Alex.


  8. Ranjo, le 5 juillet 2007 à 11:38 a dit:

    la question n’est pas pour ou contre le wifi mais: le wifi comment?

    l’article du criirem avec commentaires:
    riimem.blogspirit.com/arc…

    l’afsset un organisme qui a comme des problemes avec la science , analyse d’une FAQ de l’afsset:
    next-up.org/forum/viewtop…

    à lire sur le site de la fondation santé et radiofréquences.
    riimem.blogspirit.com/arc…

    "l’information" selon les pollueurs:
    next-up.org/forum/viewtop…

    Et oui le WIFI peut tuer puisque le niveau peut atteindre 3V/m a une distance d’environ 60 cm par les dysfonctionnemet d’appareils électroniques dont les 20 millions a usage médical d’immunité 3V/m utilisés en France.

    Se protéger des risques ne semble pas un gros problème si l’on est informé:
    http://www.magsecurs.com/spip.ph...


  9. stardustalain, le 5 juillet 2007 à 13:50 a dit:

    elargisons le degat un peu. S’il s’averait que le wifi, les four micro ondes; emeteurs TV et autres emeteurs GSM etaient averes nocifs, serions nous pres a sacrifier notre confort?


  10. Là où je vois un problème c’est que les relais de télévision de 1000 Watts, éprouvés depuis 50 ans, sont situés en dehors des villes le plus souvent, loin des habitations alors que les relais de téléphone portable GSM à 100 Watts sont par grappe de 5-10 sur les toits des immeubles, parfois à 2 mètres des appartements du dernier étage…
    Je crois que le danger est dans ce cas bien présent.


  11. pyfux69, le 6 juillet 2007 à 13:35 a dit:

    Le vrai problème c’est que la mesure de l’impact sanitaire de la présence d’ondes électromagnétiques ne peux se faire rapidement. Or tout les ans, on ajoute dans notre environnement une sources de plus (radio, tv, téléphone DECT, GSM , WiFi, WiMax, UMTS, GPRS…). Aussi l’impact sur la santé des ondes présente aujourd’hui sera mesuré dans cinquante ans (une vie). Alors que dans 50 ans, il y aura encore plus d’ondes "artificielles" dans notre environnement. Alors qui veux parier sa vie ou son cancer que le Wifi est non-impactant sur notre métabolisme célullaire ?
    Le plus choquant c’est l’avis de notre cher Thomas dont le métier est au coeur du Wifi. Peut il être impartiale sur cette question ???


  12. pyfux69> Mon métier ne se situe pas dans le domaine du Wi-Fi …


  13. Donc en résumé, s’il y avait une source d’émission à supprimer, ce ne serait pas le WiFi en premier, car c’est l’émission la plus faible du paysage des radiofréquences artificielles.

    Pour répondre à "achauvin" il faut savoir aussi qu’en zone rurale,de par l’éloignement des pilones GSM, les petits téléphones GSM emettent le plus souvent en 2 W voire plus en rajoutant une antenne pour recevoir l’hypothétique réseau, ce que font pas mal d’utilisateur… car oui, la zone blanche, c’est aussi vrai pour le GSM…

    le WiFi rural permet d’apporter le haut débit avec 100 mW en sortie d’antenne bien souvent focalisée vers une autre antenne et à 5m sur le toit des habitations…


  14. Michel, le 27 juillet 2007 à 3:46 a dit:

    Salut,

    Je bosse dans le GSM depuis bientot 10 ans.
    Je peux vous assurer qu’il y a un effet après plusieurs heures un téléphone collé à l’oreille généralement un mal de tete qui est bien du aux Radiofréquences…
    J’ai eu souvent l’occasion de m’en rendre compte dans le labo ou je travaillais. (je n’avais pas le mobile collé a l’oreille, on avait une antenne type voiture)

    Le cas du Wifi est bien différent, et beaucoup plus inquiétant.
    La puissance est bien plus faible; certes; mais 2,45GHz correspond à une des résonnances des molécules d’eau.
    La différence d’absorption entre 1800MHz (ou 1900Mhz) est donc énorme.
    Il y a probablement entre 20 et 30 dB de différence.
    Wifi c’est 100mW, donc 20dBm…
    Cela correspondrait un portable de 40 à 50 dBm…
    Or 40-50dBm (10-100W), cela correspond à la puissance d’une station de base GSM !

    J’ai bien vu quand j’ai recu mon point d’accès FON, maux de tetes, picottements sur le visage.

    Il y aurait différents stades de sensibilité, 3% des gens étant hypersensibles, 30% des gens seraient sensibles mais l’ignoreraient…

    http://www.nowtoronto.com/issues...


  15. Thibaut, le 27 juillet 2007 à 7:35 a dit:

    Les tests a l’aveugle ont montre que le type d’effet dont vous parlez "picotements, maux de tete, etc…" existent toujours quand les routeurs Wi-Fi sont eteints. Le meilleur test a faire est meme de laisser votre routeur Wi-Fi allume et desactive l’emission WiFi (broadcast off). Les picotements sont toujours là… Que doit on en conclure ?


  16. rectificator, le 31 juillet 2007 à 19:28 a dit:

    Pour calculer l’exposition il faut tenir compte de la PIRE et de la distance.

    Précision concernant les antennes relais GSM , si vous êtes exposé au lobe principal il ne faut pas oublier le gain de l’antenne.

    PIRE = P électrique * gain de l’antenne.

    Puissance électrique 20 a 30W, antennes gain de 50 a 70.

    Puissance dans le lobe principal 500 a 2000W, si il y a trois antennes d’opérateurs différents ou dans des bandes différentes c’est jusqu’à 6000W qu’il faut compter.
    on peut même dépasser 10000W (3 opérateurs émettant sur deux bandes)

    Souvent vous ne savez pas combien d’antennes vous arrosent car les antennes multibandes émettent simultanément dans la bande GSM et UMTS vous n’y voyez que du feu.


  17. Trigger, le 5 août 2007 à 23:21 a dit:

    Thibaut, ton test à l’aveugle, je l’ai même amélioré.
    Je suis capable de détecter précisément la position des antennes wifi sans savoir au préalable où elles sont, juste en jouant à chaud/froid avec les picotements.
    Je précise que je fais ça dans des bâtiments industriels où les relais wifi sont placés à des endroits non prévisibles.

    Cette sensation frise l’insupportable, et après une heure à baigner là dedans, je suis à la limite de la perte de connaissance.

    Qu’on vienne me dire maintenant que c’est pas dangereux et que c’est du placebo.


  18. Thibaut, le 10 août 2007 à 11:43 a dit:

    ok Trigger. Je pense qu’il serait interessant que tu puisses valider cela de facon scientifique. Et au niveau du GSM comment cela se passe ? Ca doit etre encore pire vu les PIRE non ?


  19. Alexander, le 13 août 2007 à 14:11 a dit:

    Information sientifique et utile: L’Office Fédéral de l’Environnement suisse vient de livrer une nouvelle étude sur l’impact sanitaire des rayonnements haute fréquence, ceux émis par des appareils comme les téléphones mobiles ou les terminaux Wi-fi ou Bluetooth. "Cette étude se fonde sur les recherches présentées dans près de 150 publications scientifiques parues entre 2003 et 2006.
    communiqué de l’OFEV du 26 juin 2007


  20. jonhatan, le 24 août 2007 à 0:04 a dit:

    Il faut savoir que les effets sur le système cérébrale sont non thermiques. Ils sont simplement dû (en partie) à la pulsation de l’onde porteuse. Cette pulsation pour le GSM est de l’ordre de 217 Hz. Tout système de transmission numérique est pulsé (excepté les transmissions RTTY, PSK, paquet, … en HF) : le GSM, le WIFI, le DECT (télephones sans fil numérique), WIMAX, UMTS, …

    Ces effets peuvent même apparaître à faible puissance. Il suffit de lire quelques rapports scientifiques pour s’en convaincre. Des tests sur animaux (rats, souris, …) ont été assez convainquants, d’autres moins. Certains remontent bien avant le GSM. Ils avaient déjà constatés les dégats ELF sur des rats : une population était soumise à un signal modulé en FM à 17 Hz durant une certaine période. L’autre témoin non exposée. Une étude ADN a été faite. Il en résulte un dérèglement génétique lors de la duplication de l’ADN. Sur l’homme ??? On ne peut que se baser sur des dire.

    Pour le GSM, les puissances en jeu, comme dit plus haut, sont bien plus énorme que vos 2 W! Les relais pour garantir une couverture dans le fond de votre cave déploie peut-être qu’une puissance de 20 W à la sortie de l’émetteur. Mais les antennes (directives) offrent des bons gains en concentrant le rayonnement sur 90°. Il peut en sortir 300 à 400 W par antenne. Vous avez 400W pulsé tout le temps. En général, on en mets 3 à 4 par pylone, soit 1200 W PAR.

    Evidemment, le champs électrique perçu sera peut-être moins intense qu’un GSM collé à l’oreille. Mais sans les villes où l’on mets ça sur des toits, ça pause question.

    Les relais de radiodiffusions sont eux placé très haut sur des collines et rayonnent à peu près horizontalement. Même si des dizaines de kW sont en jeu, leur emplacement est le fruit d’une étude rigoureuse. Puis les fréquences sont plus basses,moins énergétiques et non pulsées en ELF pour les modes analogiques (FM, AM et TV). Les relais GSM eux sont implantés où l’on peut. Même sur des pylones haute tension et non dédiés.

    Pour en revenir sur l’addition des puissances, pour le son, le fait de mettre deux HP l’un à côté de l’autre additionne bien les deux puissances. L’échelle de mesure sonore est en dB, soit logarithmique. En additionant les dB, il est clair qu’on ne double pas le résultat ! On augmente le signal de 3 dB. Ainsi un niveau à 60 dB sera doublé à 63 dB et non à 120. En W, unité linéaire, elle est doublée.

    Evidemment, il faut tenir compte de la distance : un signal s’atténue avec le carré de la distance. Mais à un lieu donné, tout signal s’additionne. Les vagues dans l’eau, le son, la radio, la lumière, … , obéissent à la loi de la superposition.


  21. Yann, le 8 septembre 2007 à 21:37 a dit:

    MA POSITION : LE WI FI est DANGEREUX

    Il faut tenir compte de 2 grandeurs : la puissance ET la longueur d’onde.

    Certes la puissance en WIFI et moindre, mais nous sommes en plein dans les microondes et vous ne vous collez pas la tete sur votre four !!! 😉

    Soyons sérieux : le problème est surtout qu’il y a mutlplication des réseaux wifi : autour de chez moi j’en ai détecté 20 en pleine campagne avec un scanner. Il faut multiplier toutes les puissances par un facteur important entre x10 et x20 fonctions des distances… ce qui ne devient plus négligeables. On a vérifié tout ça avec un scanner fluke.

    Les risques : 1°) stérilité (les testicules sont très sensibles aux micro ondes) 2°) dysfonctionnements hormonaux 3°) tumeurs 4°) nervosité, stress, angoisses, insomnies.


  22. Bonjour,

    Il est bien évident que lorsque l’on regarde le parcours de Thomas qui écrit les articles, on ne peut pas s’attendre à ce qu’il dise que le WIFI est dangereux. Il n’y a que le temps qui pourra lui faire changer d’avis, quand il aura pris de la bouteille comme on dit. Mais il devrait entrer en contact directy avec des gens comme le Prof allemand Adlkofer ou plus près de nous Pierre Le Ruz…

    Olivier Escavi daranc


  23. Draxar, le 20 décembre 2007 à 18:18 a dit:

    Un beau tissu de conneries. Les chiffres sont complètement bidons. Pourquoi raconter qu’un micro onde émet 1000 Watt pour préciser, quelques lignes plus bas, qu’il n’émet rien du tout du fait de l’effet « cage de faraday ». Notez qu’une cage de faraday, c’est surtout pour isoler du courant. On parle de blindage EM pour les ondes…

    Notez également que l’auteur, Thomas Gee, est (suivez le lien en haut de page) le co-fondateur et président de Wifi Montauban, l’une des toutes premières associations à promouvoir le Wi-Fi en France. Bravo. Cet article, c’est de la désinfo et de la pub pour le WiFi. Y’a rien de scientifique là dedans.


  24. Carla Brownie, le 20 décembre 2007 à 20:07 a dit:

    Comme je vois qu’il y a des experts ici, j’aurai deux questions à vous poser :
    – Est-ce que le passage à la télévision numérique (la TNT) et peut-être aussi la radio numérique ne va pas être dangereux pour la santé ?
    – Quelle proportion de personnes sont sensibles à ce genre de phénomène, et quelle proportion est handicapé par cette sensibilité ?


  25. Draxar> je ne vois pas en quoi le fait d’être co-fondateur et ancien président d’une association me décrédibilise ?


  26. Christian, le 1 février 2008 à 12:06 a dit:

    Pauv’gars.
    tu confonds tout et tu compares ce qui est incomparable (antenne relais télévision et antenne relais GSM/UMTS)

    l’un envoie des ondes continues alors que l’autre envoie des ondes pulsées.
    l’effet n’est vraiment pas le même sur l’organisme.

    et puis les sources que tu donnes ont toutes été discrédités officiellement….car les directeurs de recherche et les études étaient payés par les industriels eux mêmes.

    Alors pourquoi ces compte rendus sont toujours disponible sur ces sites ??
    De plus que peut on attendre de l’Etat français qui vend la licence UMTS aux opérateurs téléphoniques et subventionne le WIMAX par le biais des Conseils Régionaux et Départementaux ??


  27. Christian, le 1 février 2008 à 12:10 a dit:

    @ Carla Brownie :

    je ne connais encore rien sur la TNT télé numérique…mais j’imagine que c’est la même chose que le WIFI ou l’UMTS

    peuvent être considéré sensible à ce phénomène tous ceux/celles qui « réagissent » lorsqu’ils sont à proximité d’un emetteur-récepteur (mal de crane, insomnie…)
    mais le corps médical ne reconnait pas ces effets comme lié aux CEM….donc tu n’as plus qu’a te lamenter sur ton sort et te barrer dans un endroit NON encore couvert par les CEM pulsés.


  28. terminus, le 1 février 2008 à 17:39 a dit:

    Effectivement, ce n’est pas le fait d’allume 20 AP en 2,4 Ghz qui nous donne mal a la tete une seule suffit a pleine puissance avec une difusion sans les antennes type baton….
    tu as raison Richard, c’est pire encore.

    et je commence l’installation de Wimax pour un grand compte, je note ce que je fait, ou et quand, peu etre cela me servira dans le cas ou je developperais un hypotethique CANCER , la maladie professionelle du siecle diront les journalistes du futur, liés aux ondes radio de toutes sortes…mal maitrisées, peu etre nous aurons de VRAI abos independant d’utilité publique qui surveilleront les Vrai rapports des fabriquants menteurs…

    allez, vaccinons nous contre les ondes radios… croyons y.


  29. Thomas, le problème du wifi et des antennes relais de la téléphonie comme du portable, enfin de ces micro ondes ondes pulsées en basses fréqeunces n’est pas leur puissance. Tu reprends l’argument fallacieux des opérateurs, qui s’expriment devant des journalistes et de sbiologistes qui n’ont parfois pas de frmation scientifique.

    Le problème de ces ondes émises par les antennes relais et le Wifi, c’est la nature de l’onde. Qui est pulsée en très basses fréquences, tandis que la TV émet des ondes continues. La différence est grande.
    Voir cet article : http://www.robindestoits.org/Les-informations-essentielles-sur-la-TELEPHONIE-MOBILE,-points-cruciaux-pour-les-debats_a186.html
    OU
    http://www.robindestoits.org/TELEPHONIE-MOBILE-ET-SANTE-Article-de-Robin-des-Toits-paru-dans-la-revue-Biocontact_a141.html


  30. rolan, le 18 février 2008 à 18:53 a dit:

    Comme d’habitude, ce genre de sujet enflamme vite les esprits. Est-ce l’effet des ondes radios sur nos neurones ???

    Quelques points à corriger :
    20 AP en même temps dans une même pièce, est-ce 20 fois plus de puissance ?
    Oui s’ils sont sur des canaux différents.
    Non s’ils sont sur le même canal (CSMA-CA, chacun attend son tour).
    SUPELEC a publié des mesures liées aux DAS, doses d’absorption spécifiques. La conclusion était, pas d’effet cumulatif à plus d’un mètre.
    C’est à dire que si les points d’accès sont à plus d’un mètre les uns des autres, la puissance cumulée respecte la limite légale de champ électrique et de DAS. Mais en les empilant pour une préparation avant déploiement, il y a effet cumulatif.

    Le GSM émet des watts et wifi des dizaines de milliwatts ?
    Non, le GSM peut émettre des watts, mais il ajuste sa puissance en fonction du besoin. Souvent, il émet bien en dessous du watt. Donc les puissances ne sont pas si éloignées en moyenne entre WiFi et le GSM.

    On colle le GSM à son oreille, pas le WIFI.
    C’est vrai, sauf avec les téléphones WiFi qui sont en train de prendre leur place. (comme le dit le post initial)
    Pour le GSM, utilisez un kit main libre avec une oreillette bluetooth, non là je déconne, désolé.

    Question durée d’utilisation, on peut bosser toute la journée avec du wifi, et téléphoner seulement quelques minutes par jour avec son GSM (ou l’inverse).

    Dormir à côté d’un AP est-ce dangereux ?
    Si tout le monde dort dans la maison, l’AP n’a pas de trafic, qlq beacon isolées. Donc un petit pic radio très isolé. Mais si quelqu’un télécharge un gros fichier avec l’ap sous l’oreiller, …

    Donc …
    Les ondes radios sont dangereuses pour la santé : oui, mais cela dépend de l’exposition. La viande des barbecue aussi.

    La longueur d’onde a une importance : oui, le corps est transparent à certaines fréquences, mais absorbe en quelques centimètres ou décimètre la quasi-totalité des ondes pour d’autres fréquences.

    Les ondes pulsées font des à-coups et sont plus dangereuses que les ondes continues ?
    Oui à puissance moyenne égale (0,1W en continu et 1W par 1/10 du temps par exemple)
    En plus, cela dépend de la fréquence de la « pulsation ».

    L’effet thermique (échauffement de la partie exposée) est mesurable immédiatement.
    L’effet sur l’adn (effet ionisant, radicaux libres, …) existe mais il est plus difficile à mesurer.

    Il existe des limites légales (nationales, mondiales, …) de champs électriques, de DAS, à respecter. Ces limites sont-elles suffisantes, là je ne sais pas, les avis divergent.

    Seule une étude épidémiologique à moyen et long terme peut le dire. Mais 802.11 est né il y a environ 10 ans, 802.11a,b,g à 5-7 ans, 802.11n arrive, …
    Donc bien aisé de faire des études à long terme sur des technologies qui se renouvellent sans cesse.

    Maintenant, avec wifi, bluetooth, zigbee, la 2G/3G, le DECT, les engrais et pesticides dans nos aliments, les polluants d’intérieur provenant de nos meubles et produits ménagers, qui peut dire aujourd’hui pourquoi il sera malade demain ? Avec ces multi-expositions, il est difficile de dire que c’est à cause d’un de ces éléments qu’un cancer se déclare, et il est plus difficile de le prouver.

    Sinon, pour WiFi, j’ai une solution :
    Vous utiliser une antenne déportée avec un long câble pour l’éloigner de vous. Cela s’appelle, euhh, Ethernet je crois.

    Bon, j’arrête et je retourne dans ma grotte ; j’y suis bien, pas d’onde EM.
    Au fait, z’auriez pas une idée de choses à faire ce soir, j’ai pas l’électricité là-bas !!!


  31. Depuis le 31/08/2007, nous disposons des preuves scientifiques défintives du danger de la téléphonie mobile pour la santé : le ‘Rapport BIOINITIATIVE’

    Lisez et téléchargez en Français l’essentiel de ce rapport d’études internationales (600 pages) publié par le BIOINITIATIVE WORKING GROUP prouvant les dangers des émissions « type téléphonie mobile » (téléphone portable, antennes relais, ondes WIFI, Wimax, bluetooth, téléphone sans fil DECT…) pour la santé.

    Ce Rapport BIOINITIATIVE (31/08/2007) est validé par une haute autorité européenne : l’Agence Européenne de l’Environnement

    Les 14 scientifiques ayant collaboré à cette étude sont des sommités dans la branche concernée, qui traite des effets des divers types de champs électromagnétiques sur toutes les formes du vivant.
    Les membres du Comité Organisateur et trois des signataires sont membres de la très renommée BIOELECTROMAGNETICS SOCIETY.

    Ce rapport récapitulatif passe en revue plus de 1500 travaux publiés. Il constitue une première sur ce sujet, car il est rédigé sous l’égide du mot PREUVE. Scientifique, bien entendu.

    Le verdict de la science libre, sans lien financier ou public, est définitif.
    SUR LE PLAN SCIENTIFIQUE, IL N’Y A PLUS DE DEBAT.
    LA TOXICITE de la téléphonie mobile EST UN FAIT ETABLI.

    Les titres des articles où le mot PREUVES est omniprésent sont traduits directement de l’original anglais.

    EXtrait du chapitre d’introduction de ce rapport :
    « Note technique sur les émissions dont les effets sont traités par le rapport :

    Les émissions de téléphonie mobile ont une structure physique triple.
    – Une hyperfréquence dite porteuse
    – des modulations en extrêmement basses fréquences pour les signaux portés
    – une multipulsation chaotique.

    Chaque structure a sa toxicité propre, la pire étant la multipulsation.
    Les émissions UMTS – WIFI – WIMAX – BLUETOOTH – DECT – sont de la même famille de structure que la téléphonie mobile. Les toxicités sont de même nature.
    Nous appellerons ces émissions TTM – Type Téléphonie Mobile.  »

    Source : http://www.bioinitiative.org/report/index.htm
    http://www.robindestoits.org/Preuves-scientifiques-du-danger-de-la-telephonie-mobile-pour-la-sante-le-Rapport-BIOINITIATIVE-_a78.html

    A bon entendeur !


  32. Une dernière chose pour la précision. Les watts émis par ces émetteurs wifi, gsm etc ne déterminent pas la qualité de sa toxicité. C’est la nature de l’onde, telle que décrite plus haut, qui est déterminante ainsi que l’intensité électrique reçue par le corps, mesurée en V/m
    Ainsi, une box adsl émettant des signaux wifi de 1W de puissance théorique, reçu par son utilisateur à 2V/m en moyenne sur 24h est toxique, partant du consensus scientifique de la science libre (et je ne parle pas que deces 14 scientifiques du Bioinitiative même si cela est largement significatif) , c’est à dire sans lien direct ou indirect avec l’industrie, indiquant une absence de toxicité à moyen terme en dessous de 0,6 V/m
    C’est ce que réclament les associations telles que Robind es Toits ou le Criirem.
    Je ne crois cependant pas qu’ils ‘agisse de cromagnons vivant adeptes de la lampe à pétrole ni encore moins d » »éco-terroristes » comme les a qualifié l’ancien patron des RG , Yves Bertrand : http://www.dailymotion.com/video/x38y8d_yves-bertrand-parano-au-soir-3_politics

    Ca fout les boules, hein ? Quand les intérêts privés manipulent à ce point les services de renseignements…

    Vous vous souvenez quand on nous racontait que Tchernobyl s’était arrêté à la frontière et que les écolos étaient des alarmistes irresponsables…
    Petit souvenir : http://www.dailymotion.com/video/xqg4l_scandale-telephones-portables-tcher_fun


  33. WiFi pulsé, le 8 avril 2008 à 12:08 a dit:

    Bonjour,
    Je travaille dans l’installation de réseaux WiFi, et j’aimerais donc évidemment croire qu’il n’y a aucun danger avec le WiFi. Toutefois, je suis de formation scientifique spécialisé en biologie moléculaire et je reste un « citoyen responsable »: j’essaie de rester aussi objectif que possible (tout en sachant que c’est impossible). C’est pourquoi je trouve les commentaires alarmistes de cette page assez intéressants (je regrette juste leur ton parfois un peu trop agressif à mon goût).

    Je ne connaissais auparavant des « anti-WiFi » que leurs arguments de puissance, fréquence et temps d’exposition, et ces arguments ne me convaincaient pas. Comme Thomas, je me disais qu’avant d’éteindre mon routeur WiFi, il me faudrait d’abord éteindre à peu près tout les équipements électronique chez moi, notamment le babyphone DECT qui se trouve jour et nuit à un mètre de mon bébé !

    Le fait que les ondes du WiFi 802.11b/g aient une fréquence de 2,4 GHz correspondant à la fréquence de résonance des molécules d’eau signifie effectivement que ces ondes chaufferont plus vite l’eau de notre corps. Mais avant de se réchauffer avec une carte WiFi, il faut se lever de bonne heure, car la puissance d’émission max d’une carte WiFi est de 0,1 Watt, et cela uniquement si l’on émet en permanence des paquets de données (par exemple en téléphonant avec un téléphone WiFi pendant des heures). Le corps humain a largement le temps de dissiper ce faible apport de chaleur (essayez d’imaginer la puissance d’une ampoule de 0,1 Watt!). Bref, je ne trouve pas cet argument convaincant.

    Le danger de la dégradation de l’ADN ne me fait pas peur non plus, car les fréquences en jeu sont non ionisantes, donc bien incapables de casser une molécule d’ADN, surtout à ces faibles puissances.

    Mais le nouvel argument qui me parait effectivement assez inquiétant est celui de l’aspect « pulsé » des ondes WiFi, et de leur effet non-thermique. Il ne me parait pas absurde d’imaginer que nos neurones puissent être sensibles à des ondes pulsées bien en-dessous des seuils de puissance légaux, ce qui pourrait expliquer les maux de tête ou les picotements dont Trigger nous fait part. Il faut toutefois noter que dans ce cas le risque se limite au pire à des troubles cérébraux (j’imagine, au pire, des mots de tête, des picottements, des troubles du sommeil, ce qui n’est pas agréable du tout, mais pas mortel non plus).

    J’ai survolé le rapport BIOINITIATIVE, mais je vais essayer de le lire en détail (ou d’en trouver un résumé, s’il existe, car 500+ pages d’articles scientifiques ça fait un peu beaucoup pour mon petit cerveau !). Il a l’air d’être assez sérieux, et malheureusement il semble plutôt alarmiste. Ce qui me rassure (pour la santé de mes concitoyens ainsi que pour mes affaires) c’est qu’il donne avant tout des arguments sur la base de la téléphonie mobile GSM. Il extrapole ensuite aux autres technologies radio pulsées (dont le WiFi), mais cette extrapolation, comme toute extrapolation, demande à être validée.

    Je regrette qu’un débat tel que celui-ci ne puisse pas avoir lieu en France sans que d’une part les « pros » ne prennent les « antis » de haut, et d’autre part que les « antis » ne tombent dans la théorie du complot. Ne peut-on pas juste discuter « aimablement » sans s’accuser les uns les autres d’appartenir à tel ou tel lobby, lobby des méchants industriels néo-capitalistes aveugles à la souffrance du pauvre peuple ou lobby des écolos révolutionnaires aveugles aux réalités du monde moderne ?


  34. Culture de la peur, le 14 avril 2008 à 17:11 a dit:

    Il y a trois choses incroyables:

    1) il y a plein d’études qui montrent que le WiFi n’est pas dangereux, ces études ont été faites par des organismes indépendants, comme l’OMS ou Supélec ou l’Agence de Protection de la Santé au Royaume-Uni, et UNE seule étude, l’étude BIOINITIATIVE, préconise le « principe de précaution » (c’est à dire qu’ils n’ont rien prouvé, mais qu’ils disent attention quand même). Bref, il est clair que la nocivité du WiFi n’a PAS été prouvée, et tout porte à croire qu’elle ne sera jamais prouvée.
    Il n’y a pas de plus grande absurdité que le « principe de précaution » appliqué à tout et n’importe quoi. C’est vraiment la CULTURE DE LA PEUR dans toute sa splendeur, telle que dénoncée dans le film de Michael Moore (Bowling for Columbine). Nous sommes quand même en train de parler du danger d’une technologie qui émet à moins d’un dixième de Watt (et même par intermittence) !!! Je n’ose imaginer ce qui se serait passé si l’on avait appliqué ce principe de précaution au moment de l’invention des vaccins ou de l’électricité, on en serait encore à mourir de mauvais rhumes (à la lueur d’une bougie). Portez-vous un casque quand vous marchez dans la rue ? Non ? Pourtant le principe de précaution vous y encourage !

    2) Il est ridicule de mettre systématiquement sur le même plan toutes les technologies, GSM, DECT, WiFi, alors que les puissances d’émission n’ont rien à voir (voir les chiffres plus haut !). Tous les reportages sur les dangers du WiFi mélangent GSM et WiFi, en mettant le tout dans un même panier. C’est de la manipulation de bas étage.

    3) Si l’on dit que le WiFi n’est pas dangereux, même avec des preuves et des arguments à l’appui (voir toutes les études ci-dessus), on n’est pas écouté. Ou pire, on passe pour un grand naïf. Ou pire, on passe pour un dangereux irresponsable. Ou pire, on passe pour un anti-écolo (et vous pourrez chercher, de nos jours il n’y a pas pire).
    Mais bon, il est dans l’air du temps d’être un anti-truc ou un alter-quelque-chose, ça fait « engagé ».

    Grrrr…


  35. WiFi pulsé (suite), le 14 avril 2008 à 20:11 a dit:

    Finalement, suite à mon message (cf. plus haut), j’ai lu la synthèse du rapport BIOINITIATIVE disponible ici : http://www.criirem.org/doc/bioinitiative_vf.pdf .
    Je vous propose ici un humble petit résumé du résumé puis mon avis.

    En gros, ce que j’ai compris :
    1) il existe des preuves assez tangibles sur le fait que les micro-ondes (M/O, sur lesquelles reposent le GSM, le DECT, le Bluetooth, le WiFi…) ainsi que les Champs ElectroMagnétiques d’Extrêmement Basse Fréquence (CEM/EBF, notamment issus des lignes à haute tension) peuvent déclencher divers effets biologiques à des puissances bien plus basses que celles imposées par les diverses législations nationales et internationales.

    2) le rapport préconise donc d’améliorer les normes de sécurité en matière d’installations haute-tension et d’émissions radio pour limiter davantage la puissance d’émission autorisée et d’intégrer divers paramètres qui ne sont pas actuellement pris en compte : par exemple, la modulation utilisée, qui semble pouvoir avoir un effet biologique mesurable, ou encore la prise en compte de la totalité du spectre radio (actuellement, rien n’empêche l’accumulation de nombreuses installations radio à proximité les unes des autres, tant qu’elles respectent chacune les règles d’émission de leur propre tranche de spectre).

    Mon avis:
    – le rapport a pour but principal de conseiller l’amélioration des normes de sécurité radio et haute-tension nationales et internationales pour prendre en compte les effets cumulatifs et non calorifiques des M/O et des CEM/EBF. A la lecture du (résumé du) rapport, je suis assez convaincu par ce point: il parait effectivement nécessaire d’améliorer ces normes de sécurité en baissant les limites de puissance d’émission, et en prenant en compte des aspects jusqu’ici négligés des ondes.

    – toutefois, il faut quand même remettre les choses en perspective, et ne pas faire dire à ce rapport ce qu’il n’a pas dit : d’abord, il parle avant tout de lignes à haute-tension et de téléphonie mobile, et ne parle presque pas de WiFi ! Il préconise en gros d’éviter le déploiement WiFi dans les écoles, et c’est tout, surtout par principe de précaution (et pour la paix sociale car les gens ont peur des ondes). La dangerosité du WiFi est tout en bas de la liste, c’est à dire que s’il y a un danger, il faut commencer par enterrer les lignes à haute-tension, puis éteindre nos téléphones mobiles, puis enlever les antennes GSM, puis éteindre son téléphone sans fil DECT, et seulement alors devra-t-on éteindre sa connexion WiFi ! Bref, ne jetons pas le bébé avec l’eau du bain.

    Ensuite, le rapport ne PROUVE pas la toxicité (contrairement à ce qui a été dit plus haut), mais montre qu’il est POSSIBLE qu’il y ait toxicité (nuance très importante) car des effets biologiques que l’on pensait impossibles à faibles puissance ont été constatés.

    Prouver que les micro-ondes ont des effets non calorifiques ne signifie pas que la puissance d’émission est sans importance : ça veut juste dire que la limite de puissance à laquelle on constate des effets est bien plus basse que ce que l’on pensait.

    Or, la puissance d’émission du WiFi est tellement basse par rapport aux limites légales actuelles, que même si ces limites étaient revues à la baisse d’une façon énorme (ce qui contraindrait par exemple à arrêter la téléphonie mobile), alors le WiFi resterait sans doute autorisé !

    Je reste donc tout à fait serein en ce qui concerne le WiFi, mais je suis effectivement en faveur d’une remise à plat de la législation en matières d’émission radio. Et si j’étais opérateur mobile j’aurais quelques inquiétudes… j’espère juste que le WiFi ne servira pas de fusible pour les opérateurs de téléphonie mobile GSM !!!


  36. Philippe, le 24 avril 2008 à 19:47 a dit:

    A se qui paraît, on ne sait pas trop si c’est dangereux mais il y a une allergie des ondes magnétiques qui est difficile a remarqué. Et sa ferait du mal pour les enfants de moins de 15 ans en mode de croissance. Une étude dit que les ondes devrait faire du mal au cerveau, notamment le wifi et le bluetooh ou autres tels que le téléphone portable, le micro-ondes, la livebox, les ordinateur équipé du réseau ou autre, la radio…


  37. Patrice, le 5 mai 2008 à 18:10 a dit:

    On n’a pas assez de retour d’expérience (c’est de l’histologie, en médecine…)

    On peut bien résoudre les équations de propagation dérivées des équations de Maxwell dans le milieu anisotropique qu’est une tête humaine, mais cela ne dira RIEN sur les effets physiologiques.
    Il y a la science d’un côté, les effets physio de l’autre…

    A+


  38. Cette comparaison avec les 1000 w des fours à micro-ondes est complèement absurde.
    Il faudrait peut être donner quel est le taux de fuite qui est autorisé sur un four à micro-ondes, ce que les opérateurs ne vont pas vous donner évidemment.
    1 mW/cm², mais attention, à 5 cm des parois.
    C’est quand même formidable que des experts officiels et opérateurs oublient de donner cette info essentielle.
    Le Wi-Fi et Bluetooth utilise les fréquences des fours.
    Ne pas mettre une borne Wi-Fi sur son bureau, à 50 cm de la tête, sinon, vous verrez les effets au bout de quelques semaines.

    http://risques-gsm.ifrance.com/gsm.htm


  39. Sol999, le 27 juillet 2008 à 22:11 a dit:

    La récente étude belge présentée par Dirk Adang sur l’impact des ondes pulsées (GSM, wi-fi, antennes, etc) sur les rats de laboratoire donne des résultats inquiétants. Le taux de mortalité (60%) dans les trois groupes de rats exposés aux hyperfréquences a été deux fois plus important que celui constaté (29%) dans le groupe témoin. Les molécules sont cassées d’où l’observation d’un nombre de cancers élevé. Les rats ont été irradiés 2 heures par jour pendant 21 mois à un rayonnement hyperfréquence dont l’intensité est la moitié de la norme internationale (soit 30 V/m).
    Je vous invite à visionner cette étude sur le site de robin des toits.

    http://www.robindestoits.org/ETUDE-surmortalite-des-rats-soumis-aux-ondes-GSM-Wifi-articles-et-JT-de-la-RTBF-et-RTL-TV-du-24-06-2008_a398.html

    Toutes les fréquences situées entre 1 et 10 GHz sont concernées (GSM, UMTS, DECT, WiFI, WIMAX, fours à micro-onde, radars, Bluetooth).
    Les effets d’une borne WIFI sont comparables à ceux d’un téléphone portable, l’exposition étant continue (24H/24). La distance de sécurité pour une borne WIFI (100mW) peut être estimée à 20 mètres (seuil de 0.1 V/m), soit la distance moyenne d’implantation dans un espace confiné.
    Que dire des nuisances des antennes GSM, UMTS et WIMAX qui rayonnent dangereusement jusqu’à plusieurs centaines de mètres.


  40. l'electron, le 14 août 2008 à 19:49 a dit:

    Bonjour.
    J’ai lu des choses à boire et à manger sur ce post.
    Il faut effectivement faire la part des choses.
    Perso je suis devenu ce que l’on appelle electrosensible.
    J’ai fait des études en électroniques, même si je ne suis pas un expert en physique ondulatoire, pou en mécanique des fluides
    Une chose et sure…
    Y’a la théorie et la pratique.
    Toute les études on été faites en labo.
    La réalité et toute autre…
    Y’a ce que l’on dit et ce que l’on fait.
    Une chose et sure pour moi a l’heure actuelle.
    Je peu détecter les yeux fermé la présence ou pas d’un émetteur type GSM a 100 m et une connexion wifi dans un immeuble. Je peu dire avec précisions quand ma voisine est la, quand elle utilise du wifi, quand son wifi est actif mais quelle ne l’utilise pas (broadcast) et quand son émetteur est coupé.
    Je peu même me prêté au jeu de me balader en voiture les yeux fermé et marque les positions GPS en fonction des lieux ou je me trouve mal… et comparé ensuite avec la position des antennes sur une carte. Si il y a encore des retissant… je ne leur jette pas la pierre je suis de ceux la a la base jusqu’à ce que je tombe malade, déménage etc… un processus sans fin…
    Je ne connais ni la marque ni le type de son équipement mais une chose est sure c’est que je sais ce qu’elle fait de sa connections…
    Un petit détail.
    Me concernant il faut un delta avant de se rendre compte de la présence ou de la disparition de l’onde.
    cad comme un effet capacitif a retardement. (même principe que pour un condensateur se charge ou se décharge) on en peu pas passer de bien a mal en quelque seconde.
    Je ressens d’abord l’effet calorifique en premier avant la douleur
    Je précise : lorsque l’on rentre en contact avec la source la douleur n’apparais pas de suite il faut un temps qui varie et qui dépend a mon avis de la puissance ou de l’utilisation de la source. Je n’ai aucune preuve de cela j’ai juste une étude personnelle sur mon propre cas

    Autre petit détails concernant la radio et la télé…
    Les fréquences et les bandes passantes des signaux a véhiculer ne sont pas les même entre un signal tv ou radio ou une connexion wifi….
    On n’a jamais entendu parler que France culture faisait passé 50 Mbs de bande passante par ses émetteur (TDF)…
    Donc les algorithmes de transmission et de codages avant émission ne sont pas les mêmes.
    Un signal analogique ce qui été le cas avant la TNT et bientôt la RNT ne comportais de changement brusque en dehors du spectre audio.
    Le numérique nous permet de supprimer l’effet d’écho lié a la réflexion par les murs.
    Cad qu’a l’heure actuelle le but des fabricants est de rendre leurs signaux résistant aux perturbations. Le message doit passer dans le maximum de cas. Donc on rajoute des CRC on prévoit le phénomène écho etc. type de codage utilisé etc etc.
    Autrement dit le signal émis n’est plus le signal utile et les contraintes ne sont pas les mêmes.
    Pour info la TV HD existe depuis les JO de 92 on essaye de nous la revendre déguisé aujourd’hui de même pour la FM avec le DAB. La RNT n’est autre qu’un flux DAB dans un flux DVB.
    Bref voila pour cette parenthèse…

    Concernant les Ondes pulsée une chose est sure :
    Tout dépend du temps d’expo et de la puissance de la source.
    Ensuite les sensations que l’on peu avoir peuvent provenir de plein de raisons… les migraines existées avant le wifi ou le GSM. Ensuite il y a migraine et migraine. Une personne qui as des migraines chroniques ne fera pas attention à des migraines de natures différentes.
    Une personne qui n’as jamais eu de migraines sera plus attentives a l’arrivés de nouvelles.

    Il faut justement faire attention.
    Prenons un exemple les grandes oreilles des sous marins n’entende pas mieux ils ont été entrainé a écoute certains bruit et ils y sont devenu très sensibles et attentifs. Leur femme sais mieux faire la distinction qu’eux entre un bruit de machine a laver le linge et un bruit de friteuse… des tests on été fait et ils ne sont pas de moi…

    Personnellement j’ai sondé mes amis a l’aveugle ou pas.
    La plupart sentes des choses mais les attribut à d’autre causes.
    Aller expliquer qu’un acouphène ou une bouffé de chaleur est lié a un problème d’ondes électromagnétique qu’il ne voient pas et qu’il ne peuvent pas quantifié…
    Pas évident a justifié a part avec les appareils nécessaires.
    Tout cela est à analyser attentivement.
    Personnellement je suis fixé sur mon cas.
    Le wifi le GSM, le Bluetooth me rende malade en 30 min chrono. (Un Broadcast suffit, pas besoin de dl comme un gros porc.)
    Ensuite si bcp de constructeur à heure actuelle se mette au vert… ce n’est pas juste parce que c’est la tendance, c’est avant tout une histoire de business).
    Un constructeur n’apporte jamais des améliorations gratuites de sa propre initiative pour ses clients.
    Dans l’industrie tout a un cout, tout se paye…
    Donc si Cisco le prend en compte c’est que je pense que ce n’est pas uniquement pour faire plaisir a 2 clients… imaginons que Microsoft demain propose une update de XP a Vista gratuite… impensable pourquoi Cisco le ferai ?
    Les évolutions doivent toujours passer par un procès.
    Si cela ne se passe pas pareil pour Cisco c’est que je pense que certain rapport officieux (comme ceux des OGM) montre qu’il y a un réel danger.
    Mais tout cela est étouffé pour des raisons financières…
    Il faut amortir les technologies actuelles… (J’ai déjà entendu ca quelque part, genre ce n’est pas terrible actuellement mais ca sera mieux demain.). cad que l’on nous propose une sorte de Services Pack comme pour Windows mais la il s’agit de téléphone et de santé publiques.
    Ce marché la, est un enjeu colossal. Non seulement d’avoir équipé tout le monde avec un téléphone il faut que la saison d’après il est de nouveaux produit…
    On est parti de Simple Bandes a Bi-bandes tri Bandes UMTS GPRS et maintenant 3G en 10 ans.
    SP1 SP2 SP3 SP4….. Et maintenant Wifi… appareil photo GPS.
    Il y’a a 20 ans quand un produit sortais des tests été fait sur 5 ans dans certains cas et cela n’as pas empêché les erreurs (amiante etc etc).
    Aujourd’hui on publie de la version Beta et en plus l’utilisateur paye pour avoir cette beta…
    Microsoft, lui, les laisse encore gratuite ses beta. (Bill voila une idée si tu nous lis)
    SFR/Oranges vous font un pack avec un joli papier cadeaux pour faire passer la pilule…
    Regardons un exemple simple…
    Apple sort son I Phone y’a 1 ans et hop un an après un nouveau I Phone 3G….
    Vous penser sérieusement qu’il n’aurait pas pu sortir son I Phone 3G des le début.
    Personnellement je crois qu’il avait les moyens de le faire… La vrai raison est financière et marketing… (Amortissement etc. etc.… le nuage de Tchernobyl a la frontière)

    Ericsson a bien licencié un de ses ingénieurs qui été devenu electrosensible qui, aujourd’hui est obligé de vivre en foret reclus de toutes les ondes….

    Si vous avez des symptômes prenez gardes…
    Protégez-vous… comme du soleil…
    Débranchez votre wifi éteignez vos téléphone utilisé des oreillettes a air, et un bon vieux câble Ethernet.
    Ne prenais pas des instruments dont on ne peu pas désactivé complètement le Wifi qui ne permet pas de désactivé le wifi…

    Je ne souhaite à personne de ne pas pouvoir vivre normalement comme cela est mon cas, même à mon pire ennemi.
    Je ne suis pas contre les nouvelles technologies au contraire si j’ai fait de l’électroniques c’est justement car cela m’intéressé, je suis pris aujourd’hui a mon propre jeux.
    Mais comme le précise robin des toits…la technologie oui mais en sécurité et cela est possible c’est juste une histoire de cout et de lois…

    Il faut juste prendre le temps de faire les tests nécessaires, je pense que des personnes qui n’y comprennent rien ferai mieux de se taire avant de lancer des spéculations sur une simple valeur de mW ou de W. si cela été aussi simple n’importe que abrutis pourrais être ingénieur…
    Le problème est ailleurs.
    Au lieu de se demander si le WIFI est potentiellement dangereux partons du principe inverse pourquoi ne le serais t’il pas.
    De plus si les valeurs utilisés par le téléphone sont vraiment si négligeable pour nous alors pourquoi ne pas utilisé les même pour le Wifi… (En partant du principe simple ou 1+1 = 2 en binaires 1+1 = 10 en dB 10+10 = 13….) Et le sens conventionnels du courant électriques est l’inverse de celui des électrons… on a fais des erreurs n’attendons pas de tous mourir ou de muter pour devenir lucide…

    Si simple de juger ? Non je ne crois pas mais une chose es sure :
    Ne pas regarder l’arbre qui cache la forêt, c’est la seule chose à faire.
    Soyer responsable et citoyens pour vous et votre entourage…
    Cordialement.


  41. NO-Wifi, le 29 août 2008 à 0:49 a dit:

    Hello,
    Merci pour cette belle chaine de posts tres instructifs (même des sites type next-up ou criirem n’ont pas certaines des infos mentionnées), je constate:
    1. Que même les pro du secteurs ont des (gros) doutes vis à vis de toutes ces technologies sans fils et, qu’à l’inverse, le « conso » lambda a trop souvent tendance à les glorifier (merci au tres bon marketing des Telcos et à nos institutions gouvernementales)…
    2. Que deja plusieurs personnes sur la douzaine de posteurs ayant écrit se plaignent d’effets sanitaires dûs aux CEM pulsés (maux de tetes & co…)
    3. Qu’une personne au moins (Electron) s’est vue pourrir son existence en raison du syndrome d’EHS (hypersensiblité aux ondes EM). J’aimerais appuyer son cas par celui de ma compagne, 25 ans, qui se bat exactement contre la meme chose. Cette sorte « d’allergie » est affreuse dans le sens ou l’isolement/l’éloignement des autres/de la civilisation semble le seul remede contre les douleurs ressenties (qu’elle décrit comme un « brouillard complet ») à l’approche d’une source de CEM pulsés type tel portable, borne wifi, antenne relais…

    A mon sens le chiffre de 3% de la population hypersensible aux ondes semble donc tout a fait réaliste, pire, vu la tournure des choses (pour résumer: développement completement anarchique visant à faire du fric le plus rapidement possible sans se soucier un tant soi peu de la santé des gens), je pense qu’il va aller croissant.

    Apres, je veux bien croire le commentaire de « wifi pulsé » qui tant à minimiser la dangerosité du phénomène:
    « il ne me parait pas absurde d’imaginer que nos neurones puissent être sensibles à des ondes pulsées bien en-dessous des seuils de puissance légaux, ce qui pourrait expliquer les maux de tête ou les picotements dont Trigger nous fait part. Il faut toutefois noter que dans ce cas le risque se limite au pire à des troubles cérébraux (j’imagine, au pire, des mots de tête, des picottements, des troubles du sommeil, ce qui n’est pas agréable du tout, mais pas mortel non plus »)
    ………….mais je vous le garantis: ce « rien que ça » peut vous gacher une existence TRES allegrement.


  42. Erreur de raisonnement, le 18 septembre 2008 à 21:38 a dit:

    L’article dit:
    « L’argument que les ondes du Wi-Fi utilisent la même fréquence que les micro-ondes n’indique rien d’effrayant. Le micro-onde a une puissance 10 000 fois supérieure à un réseau Wi-Fi ! De plus, le micro-onde est une véritable cage de faraday, empêchant les ondes de s’échapper de l’intérieur. »

    Or la logique voudrait que l’on ne dise pas « De plus, le micro-onde… » mais « Par contre, le micro-onde… », ou « A sa décharge, le micro-onde… »

    Pourquoi ? Parce que justement la puissance du four s’exprime au sein d’un environnement où le corps humain n’est pas présent.

    Seule la puissance des fuites à l’extérieur du four, se retrouvant dans la pièce où l’on se trouve pourraient être comparées à la puissance du signal Wifi, et ne l’oublions pas, à raison de quelques minutes par jour seulement, et où personne n’oblige à rester à côté, alors que le Wifi est bien souvent en marche 24h/24h sur le routeur, auquel il faut ajouter les autres signaux émis des ordinateurs lors de leur utilisation.

    Il est dommage de voir cet argument du four micro-onde être repris (aussi bien par les Pro pour la différence de puissance, que par les Anti pour l’utilisation commune du 2,4Ghz) d’une manière éronné, en particulier par les rédacteurs de sites spécalisés.


  43. MOOOOOOOOOOOORT de rire..., le 24 octobre 2008 à 2:38 a dit:

    (tout d’abord, desole, pas d’accent, clavier americain oblige, je suis outre atlantique sur le continent ou la moralite regne 😀 et pour la longueur de ce post car cela m’amuse trop de discuter de ce sujet sans fin)

    MDR !!!

    je suis tombe sur ce thread par hasard, et je l’ai trouve super interessant et tres amusant/divertissant ainsi qu’informatif…

    Tout d’abord, dans tout ce qu’on cree, et tout ce qu’on fait, il y a des avantages/benefices et des inconvenients/dangers.
    Des gens naissent, meurent, des gens speculent, propagent des oui dire, des messes basses, etc ca a tj existe et en tout temps…

    Bref, pour couper la minute philosophique, il faut comme dit precedemment sur le thread par je sais plus qui (surement un sage de la nouvelle ere :P), vivre avec son temps. Le telephone portable et les technologies a ondes ont sauve et tue de nombreuses vies, et continueront a le faire.

    Si vous etiez a la place de la maman qui vient d’avoir un accident de voiture avec son enfant et qui a besoin d’une aide immediate, vous seriez HYPER contente d’avoir un telephone portable avec un relais meme 1 milliards de watts au dessus de votre tete (pour eviter le fameux: « pas de reseau dispo ») pour appeler a l’aide plutot que devoir chercher la bonne vieille cabine telephonique avec le bon vieux botin planque a 5km du lieu de l’accident…arf le bon vieux temps !!!

    Et si vous habitiez au darfour dans un petit village pepere, vous maudiriez les militaires avec leurs talkie walkie qui vous traquent pour vouloir vous faire la peau…

    Toute cette ironie pour dire: A quoi bon ? a t’on le choix ? la majorite des gens veulent utiliser le telephone portable, le wifi, regarder la TV en HD, etc…et malheureusement, meme si c’est au detriment de leur sante, ET celle des autres, ils contineront a le faire et s’en foutront comme de l’an 40…et comme nous vivons tous en ville (oui, ceux qui vivent dans la foret n’ont pas de connection pour acceder a ce forum, quoi que, avec les technologies portables 😀 qui utilisent les ondes captees par sattelite, quelle ironie !) nous sommes donc pas envahit, pas innondes, mais noyes dans cet amas d’ondes…dans mon appart, je capte plus de 50 reseaux wifi (et je ne compte que les ondes de ceux ci) !!! vous imaginez meme pas comment mon corps est transperce de toutes parts, sous tous les angles par les ondes et en permanence 🙂 meme quand je fais dodo ou popo…

    je me demande meme comment mon routeur wifi fait pour faire la difference LOL !!!

    et je pleure de rire tout en ecrivant ce post, lorsque j’imagine les pauvres gens hypersensibles au ondes en plein milieu de paris !!! les pauvres…desole les gars, mais meme si j’essaye, j’arrive pas a me retenir de rire…vivre au 21e siecle en ville et etre allergique aux ondes, c’est comme etre allergique a l’air LOL !!!
    aller, ptite solution rapide mais tres efficace, il faut s’habiller tout en papier alu !!! une fine couche suffit pour arreter les ondes MDR !!! ca va etre la nouvelle mode ! n’oubliez pas le casque en alu ! 😛

    Finalement, comme nous n’avons pas le choix DU TOUT pour en revenir au sujet principal (a part rejoindre ce pauvre ingenieur motorola exile dans la foret banni de toute societe, mais je passe mon tour), nous sommes condamnes a vivre dans un monde rempli d’ondes en expansion (attention petit ingenieur motorola, il faudra bientot vivre sous les oceans pour echapper aux ondes et l’urbanisation croissante !), faisons avec, et vaquons a d’autres occupations plutot que de gaspiller notre temps a nourrir notre paranoia sur les ondes…

    Sur ce, merci pour le divertissement, je retourne a mon travail qui consiste a lutter contre le rechauffement climatique qui nous aura tous surement tue avant qu’on puisse developper les cancers dus aux ondes dit en passant, et devinez quoi ?
    On ne trouvera jamais de solution a ce probleme la a temps SANS LES ONDES !!! alors donc, tout le monde en meme temps: MERCI LES ONDES !!!

    et meme si les ondes arrivent a nous tuer avant le rechauffement climatique (et tous ses effets secondaires), avant une potentielle guerre mondiale nucleaire (qui enraye toutes les possibilites de s’abriter), avant un empoisonement alimentaire du au lait en poudre dans le cafe plein de melanine made in china, avant toutes les maladies maintenant resistantes aux medicaments ou tous les cancers provoques par tout et n’importe quoi, ou tout simplement, une chute dans les escaliers…

    ben moi je lui dis bravo si c’est les ondes qui sont en fin de compte la cause de ma mort…je les applaudis, et je meurs avec le sourire au levres meme 😀


  44. tarabiscote, le 12 novembre 2008 à 18:06 a dit:

    Venez voir notre site http://www.dangers-wifi-portables.webnode.com


  45. michel, le 12 novembre 2008 à 18:08 a dit:

    Trop bien je kiffe trop les kem qui s’engage comme vous vous gerz trop sit web a reccomander.Faudrait qu’on dicute sur un forum. TROPBIEN CE SITE.


  46. Christine, le 25 février 2009 à 7:12 a dit:

    Me voilà enfin rassurée !!! Il y a des personnes qui ressentent la même chose que moi. En effet, je commencais à croire que je devenais folle !!! Moi aussi, j’ai une formation de scientifique et je dois dire que j’étais un peu gênée d’en parler…car je ne voulais pas y croire. Cependant, je ne suis pas en biologie moléculaire…

    Lors d’achat d »un ordinateur portatif et d’un « routeur » WI-Fi…les problèmes ont commencé.

    Après avoir utilisé l’ordi portatif sur mes genoux (environ 8 heures par jour) avec un fameux coussin qui permet une meilleure distribution de la chaleur (aération) eh bien, c’est ma jambe qui a chauffée !!!

    En effet, je ressentais des bouillonnements dans ma jambe et cela avait eu peu l’effet que fait un cellulaire en mode vibration dans une poche de nos pantalon. J’avais vraiment l’impression que mes molécules s’entrechoquaient et que’elles cherchaient une place pour sortir. Et croyez-moi, le tout a duré près de 3 jours….

    Là, je me disais que c’était mon portable, alors comme il était neuf, j’ai pu l’échanger contre un autre modèle d’un autre fabricant. Mais après 3 tentatives, j’ai pensé au faneux routeur. Car je commencais à avoir d’autres symptômes…

    Des picotements au dessus de la tête….et ça bouille. Une drôle de sensation….on dirait que ça chauffe et ça picote, en même temps. Une sensation réellement désagréable mais qui fait peur à la fois.

    Voilà…..

    On peut me dire telle ou telle chose, c’est pas grave, c’est pas assez fort mais je ne peux malheureusement pas croire que de tels signaux émis de mon corps ne peut-être néfaste. Je crois qu’il émet des réactions assez convaincantes, vous ne trouvez pas. Et j’ai passé sous silence les maux de tête….par peur qu’on dise que les femmes ont souvent mal à la tête !!!!


  47. mort de rire disait :
    « Sur ce, merci pour le divertissement, je retourne a mon travail qui consiste a lutter contre le rechauffement climatique qui nous aura tous surement tue avant qu’on puisse developper les cancers dus aux ondes »

    Ben moi, je dirais le contraire vu que mon travail c’est de remettre en état énergétique les personnes qui souffrent de ces technologies ! Au vu de ce que je rencontre, les 3/4 de la population au moins a la barrière hémato-encéphalique ouverte. Et il y a de plus en plus d’électro-hyper-sensibles… et de moins en moins de zones blanches pour se mettre à l’abri.

    Sinon très instructif ce thread. Beaucoup de gens très pointus sur le sujet. Ca fait plaisir à lire !

    Vince


  48. 2passage, le 17 mars 2009 à 17:18 a dit:

    il peut être intéressant de jeter un oeil ici
    http://www.robindestoits.org/

    cordialement


  49. f5nmr, le 23 novembre 2009 à 1:23 a dit:

    L’avis de l’auteur sur l’affset ne me parait pas complet. En effet, L’Afsset recommande de réduire les expositions

    Le rapport de l’Afsset du 15 octobre 2009 met en évidence l’existence d’effets des radiofréquences sur des fonctions cellulaires, rapportés par une dizaine d’études expérimentales considérées par
    l’Afsset comme incontestables.

    Dans une logique environnementale, où, dès lors qu’une exposition peut être réduite, la rèduction des expositions du public doit être envisagée.


  50. Vermithrax, le 8 mai 2012 à 11:46 a dit:

    Bonjour à tous,

    je me sens obligé d’apporter ma pierre à l’édifice.

    D’un part, merci à tous ceux qui remettent les pendules à l’heure concernant les raisons de la nocivité de certaines ondes, à savoir la basse-fréquence et l’aspect « pulsé ». Merci surtout de le faire dans des termes bien plus savant que moi.

    Comme plusieurs personnes ici, je fais aussi partie des gens obligés de chercher l’origine de ses symptômes, quitte à fouiller là où il n’a pas envie.

    Je ne bosse pas dans l’installation, ni dans le milieu (mais ça ne me surprend pas que plusieurs installateurs, qui baignent là-dedans, développent un sensibilité et les remercie de leur honnêteté), mais je bosse souvent entouré d’appareils et de connexions.

    Pendant deux-trois ans j’ai eu des soucis de sommeil et de stress physique que je ne parvenais pas à m’expliquer, sinon d’être rentré « dans la vie active ». Mais la volonté des médecins de me bourrer de tranquillisants m’a convaincu d’abord de chercher une cause à cet état, très fluctuant. Il a fallu que je vive et dorme deux ans à la même adresse, et que je souffre de véritables troubles du sommeil, pour faire un lien que je ne soupçonnais pas. Précisons d’abord la nature de mes troubles du sommeil : vers 2-3h du matin, réveil instantané du cerveau, ou de la pensée, alors que j’étais une seconde plus tôt en sommeil profond. Ensuite une lutte intestine contre ce fourmillement mental, jamais agréable, et accompagné d’une sensation générale d’électricité dans le corps, comme si un signal électrique parcourait mes veines. Même certains somnifères n’y résistaient pas.

    Après avoir cherché, discuté, etc. on en vient à me parler d’antenne relais, et j’apprends qu’il en existe une à 80m de chez moi, qui fait face au mur de ma chambre, sous le toit. Après une semaine de sommeil à la campagne, je reviens en ville et dois lutter contre l’incrédulité, parfois goguenarde, de mon entourage. Je prends sur moi et choisis de peindre ma chambre avec une peinture isolante reliée à la terre, non sans avoir fait des relevés préalables et par la suite du V/m. Par la suite, mon sommeil a gagné en qualité, mais il a fallu un long moment avant que mon corps reviennent à la normal. Comme signalé plus haut, il y a une période de latence, qui varie en fonction de la durée et de l’intensité de l’exposition. Ce n’est pas directement en présence d’un signal que je le ressens (sauf s’il est fort) et le malaise peut perdurer très longtemps si l’exposition fut pénible. Mais jusque là, en effet, cela peut passer pour un effet psychosomatique.

    En revanche, par la suite, je me suis rendu compte que je savais très précisément quand je me trouvais en présence d’une onde pulsée forte (antenne, wi-fi, DECT), sans jamais le savoir au préalable et cela s’est toujours vérifié quand je posais la question. Le résultat, en journée, est invariable si je reste longtemps dans les conditions : brouillard mental, sensation d’une « ceinture électrique », difficulté de concentration, picotements, etc. De façon globale, le wi-fi est le signal qui me pose le plus de problème. Je vis heureusement dans une impasse où les connexions sont faibles et peu nombreuses. Mais, tant que le sommeil est bon, la chose est gérable en journée. Dans le pire des cas, je dois quitter le lieu où je me trouve, ou affronter l’opprobre et demander que l’on coupe le signal quand c’est possible.

    Ce genre de question, de confrontation au regard des gens, est extrêmement pénible, ce dont les anti-électrosensibles ne se rendent pas compte, persuadés que nous sommes paranos, complotistes, et cherchons à nous rendre intéressants. Comme il n’existe aucun appui médical, nous sommes dans une absence totale de légitimité de notre état, ce qui est très perturbant. C’est d’autant plus rageant que certains pays reconnaissent médicalement l’électro-sensibilité.

    Mais récemment, un événement est survenu qui m’a enfin totalement conforté dans mon analyse de mon état (puisque seul l’auto-diagnostic nous est permis) : ma compagne, bien que respectueuse, a toujours été très suspicieuse de mon mal et de ses raisons. Elle a toujours pris une distance polie vis-à-vis de cela, qui me blessait bien que je ne lui en parle pas. En hiver 2011, nous avions loué un chalet dans les Vosges, dans un petit domaine de type camping. La nuit fut épouvantable et j’ai tout de suite reconnu les symptômes, mais puissance maximale. Au lever, dans un état épouvantable, j’en touche un mot à ma compagne, inquiet du reste du séjour. Et elle et ses deux enfants avaient eux aussi passé une nuit infecte, sans sommeil profond. J’en réfère donc au gérant du camping qui me confirme la présence d’une antenne wi-fi et qui, furieux (et je le comprends), me dit ne rien pouvoir faire, entre les gens qui se plaignent d’un signal trop faible et ceux qui, maintenant, n’en veulent pas. Je rentre la queue entre les jambes et nous passons tous une seconde nuit, horrible pour moi, très mauvaise pour les autres. Le lendemain je retourne voir le gérant et tombe sur son épouse et lui expose le problème, ma condition, etc. A l’énonciation des symptômes, elle blanchit et me dit être un zombie depuis deux ans, avoir des nuits atroces, etc. C’est la première fois qu’elle entend qqu’un incriminer le wi-fi. Elle en parle à son mari et, comme nous étions hors-saison et les seuls vacanciers, il accepte de couper le wi-fi, qui se trouvait être dans un bâtiment juste face à notre chalet. Il me faut une troisième nuit avant de commencer à récupérer. Ma compagne et ses enfants, eux, dorment comme des bébés, enfin. Fin de semaine, le gérant et sa femme me remercient : ils viennent enfin de retrouver un sommeil convenable après deux ans. Ils décident de tout recabler et ne plus entendre parler du wi-fi. Depuis ce jour-là, je suis convaincu de ne pas me tromper sur mon cas. Et je n’ai plus peur de confronter mon problème à l’avis des gens.


  51. fretto serge, le 13 octobre 2012 à 11:22 a dit:

    Bonjour,

    Et si on vous parlait autrement des effets des ondes sur la santé ?

    Je suis réalisateur de documentaires indépendant à Strasbourg et voici le lien de mon film « Résonance ». Il traite des effets des ondes sur le vivant et s’appuie sur les témoignages d’experts et scientifiques indépendants. Si le film vous intéresse, pourriez-vous le partager sur votre site et mailing list ?

    Merci d’avance,

    Sincèrement,

    Serge Fretto

    Résumé du film :

    « Ce film présente la cellule vivante sous un nouvel éclairage. Capable
    de capter et d’émettre des ondes électromagnétiques artificielles et
    naturelles, elle se comporte comme un véritable circuit électronique.
    Dans un monde où les ondes sont omniprésentes, ce film va à la
    rencontre d’experts et de chercheurs qui nous présentent leurs travaux
    et nous offrent des clefs inédites de compréhension des effets des
    ondes sur le vivant. »

    Le lien ici :

    http://vimeo.com/user13716698/videos


  52. vous êtes tous des ânes la seul chose don vous ne parlé pas sait la nature elle même émet des ondes 24/24 et si avais due empêcher l’apparition de la vie sur terre croyiez vous qu’il aurait 7 milliard d’ânes sur cette terre


  53. banville a, le 12 mars 2015 à 12:44 a dit:

    à chaque fois que je dors à côté de la wifi car j’oublie de l’enlever :
    * J’ai mal au crâne pendant plusieurs jours
    *La tête dans le pâté durant plusieurs jours
    *Des nausées…

    On ne me fera pas croire que ce n’est pas dangereux… 😉


  54. romeoandjuliet, le 24 mars 2015 à 17:48 a dit:

    Il y a des personnes plus sensibles que d’autres, et je te crois banville 🙂
    Quand a toi bertoni, le seul ane ici c’est toi.

    Oui l’abus d’onde et leur accumulation est mauvaise. Oui lea puissance d’un wifi est de loin inferiuere a celle d’un telephone.
    Il est donc necessaire de faire attention en fonction des besoins de chacuns. Et qu’il est toujors interessant de veiller aux effets potentiellements pathologiques de l’exposition prolongées aux ondes sur la santé


Publier un commentaire


Un commentaire contenant des liens sera validé par l'administrateur avant toute publication.

*